« Posez pied sur Pandora... »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'arrivée des Marcheurs de Rêve.

Aller en bas 
AuteurMessage
Edward Reversy
    * Chef de la Sécurité .

avatar

Messages : 30
Copyright : © Obsession27
Age : 27
Localisation : France
Date d'inscription : 22/12/2009

* I D E N T I T É
Level :
15/100  (15/100)
Bloc-Notes :
Relations :

MessageSujet: L'arrivée des Marcheurs de Rêve.   Ven 25 Déc - 19:22

HRP// Les références à un lieu appellé "laboratoire" désignent le lieu quelque peu "saccagé" par Quadritch et Parker, le lieu "laboratoire du forum n'est donc pas indiqué :)//HRP

L’Enfer, la base humaine n’avait jamais aussi bien portée son nom qu’en plein jour, cet étrange soleil au zénith révélait nombre de mouvement dans la jungle environnante ; tous aussi inquiétants que mystérieux. La base n’en était pas moins dans un Etat d’ébullition ; Raversy avait réorganisé l’espace de façon à accueillir d’avantage de scorpions et de navettes transportant les renforts présents sur la station orbitale. Mission quelque peu spéciale pour le Colonel aujourd’hui, l’accueil de nouveaux arrivants, tache d’ordinaire dévolue à un subordonné à un quelconque capitaine ou soldat estropié et soigné à la va-vite pour effrayer les bleus. Non point que le colonel boudait l’accueil par gout, faire peur peut se révéler distrayant ; il avait simplement mieux à faire, parfois même il jugeait la tâche indigne de son rang.

Cependant, ce présent jour était différent, les dernières « blouses blanches » et autres colons présents pour telle ou telle tâche se présentaient et parmi eux les remplaçants du programme Avatar, Edward ne savait que trop pourquoi.
Remettre en cause les opérations militaires précédentes serait nier sa propre autorité, de plus celles-ci s’avéraient tout à fait rationnelles au vu du contexte, l’attaque de Quadritch était judicieuse mais avait été confrontée à la trahison de Sully et de sa clique. L’alliance de sa sauvagerie Na’vi et de l’esprit humain avait eu des conséquences désastreuses pour toute l’expédition et pourtant la terre s’obstinait, fait d’un lobby d’écologistes ou d’autres rebelles probablement.

La décision ne lui imputait pas mais la responsabilité en cas de manquement à la sécurité du site lui serait opposable. Le colonel n’aimait pas ces aléas, l’incertitude qu’ils provoquaient ; on peut s’en remettre à marine car il sait qu’obéir est la meilleur décision, les erreurs des dirigeants sont graves mais la désorganisation mène au chaos, et quoi de plus désorganisé qu’un scientifique empreints de sentiments amicaux envers la faune locale.

La navette se présentait ainsi sur la piste dans un bruit puissant faisant trembler quelque peu les environs. Les manœuvres de sécurité effectuées la trappe s’ouvrit. Une ligne de marines faisait barrage aux arrivant les obligeants à se séparer en deux groupes isolant les scientifiques du programme Avatar. Suivant un sergent vétéran et son escouade ils furent emmenés dans les locaux du laboratoire ou une mauvaise surprise les attendait.

En effet les équipements bien qu’intactes étaient pour la plupart recouverts de poussières et autres débris, plus grave encore les militaires avaient utilisé le lieu comme débarras. Voyant ce triste spectacle certains scientifiques commençaient à protester avant d’être interpellés par la voix grave de Sergent qui les avait escorté :

« -SILENCE! »

Quelque peu surpris qu’on les traite ainsi les scientifiques se tournaient vers lui, il s’écarta alors laissant place à un homme d’une plus faible corpulence, élégant dans un uniforme de la flotte qui pris alors la parole :

« -Bonjour à tous, je suis le colonel Edward Reversy et je suis le nouveau chef de la sécurité de ce lieu. Autant dire que votre vie dépend de moi. Les excès du précédent programme ont comme vous le savez menés à la mort de nombreux hommes tombés sous les drapeaux ainsi qu’à la disparition d’une part importante de la faune locale qui ne serait porter d’autre nom en ma présence. »

Il contempla les regards médusés de son intolérance avant de reprendre :

« -Nous n’avons, comme vous pouvez le constater autour de vous, jamais envisagé le retour d’un tel programme pour les raisons évoquées. La décision s’imposant à nous, je dois en prendre acte et prendre les décisions qui s’imposent, la sécurité se doit d’être garantie de l’extérieur comme de l’intérieur. L’intérieur, c’est vous ou plutôt vos initiatives insensées ; je ne permettrais pas un autre Sully! Ainsi dés ce soir l’ensemble de votre matériel sera transféré dans un nouveau local souterrain ou nous pourrons garantir votre sécurité, de même monsieur Andrews… » indiquant le sergent « sera votre ange gardien en cas… d’incident, présent avec vous, ou disons vos vrais formes. Quelqu’un a-t-il des questions? » dit-il à la façon des hommes qu’il commandait.


Dernière édition par Edward Reversy le Ven 25 Déc - 21:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serenity Sullivan
    * Administratrice & Marcheuse du Rêve .

avatar

Messages : 149
Copyright : © Serena L. & Hysteriatic
Age : 27
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 20/12/2009

* I D E N T I T É
Level :
5/100  (5/100)
Bloc-Notes :
Relations :

MessageSujet: Re: L'arrivée des Marcheurs de Rêve.   Ven 25 Déc - 20:44

    C’était aujourd’hui qu’elle allait pour la toute première fois posé pied sur Pandora, avec son Avatar. Elle avait eut les noms de toutes les personnes qui était impliqué dans le programme d’Avatar. Un sourire d’ange, au coin de la bouche, c’était comme ça qu’elle voulait établir les liens. Elle se transforma en une mère poule avec les personnes qui allaient être sous ses ordres. Pourquoi ? C’était ainsi, peut-être à cause de sa bonne humeur qui la dominait ou encore pour les mettre en confiance avec le prochain avenir qui ce jouera. Toute la matinée avait servit de faire les embarquements des humains et de leur avatar. Ne se gênant pas pour répéter cent fois à l’ingénieur de faire attention. Je vous paris que s’il aurait pu me tuer. Il l’aurait fait, mais bon, qui aurait été mort à la fin comte, lui ?

    Elle était assise sur sa place entourée de personne, qui lui lançait un regard suspicieux. Elle comptait se présenter dans l’après-midi, une fois que tout serait terminé. Le voyage fut éprouvant pour certain scientifique, réputée pour ne rien avoir dans le ventre. Il y eut deux malades, mais un seul vomi. Ce fut presque épatant que deux personnes sur une petite cinquantaine. Malheureusement pas tout dans le programme qu’elle dirigeait. Si elle en était fière ? Oui et non. Ce programme avait perdu sa dirigeante qui avait été son modèle, Grace. Cela n’allait pas se repassé à leur manière. La militaire devait les projeter, mais ne pas se mêler dans leur affaire. Cela devait être claie pour eux. C’était un accord, que la jeune femme avait reçu.

    L’atterrissage fut bien réussi, en douceur, si elle pouvait se le permettre. Un lieu de rendez-vous avait été indiqué pour toute son équipe. Ils se dirigèrent tous là-bas, sauf Serenity qui faisait un petit tour pour voir comment le voyage. C’était passé. Quand tout fut d’accord, avec une certitude qui allait bien, par les ingénieurs, la chef de service se rendit dans le lieu de rendez-vous. Le petit problème, c’est qu’elle arriva un poil en retard. Ces militaires, ils étaient bien toujours à l’heure, sauf elle, comment dire ? Elle avait un peu changé ses habitudes ! Elle rentra furtivement pour aller vers une personne qui avait été assis d’elle, lui demandant ce qui se passait. La personne lui expliqua en deux trois parti, tout en étant intensive à ce que racontait un sergent, vu ses insignes. Quand il demanda s’il y avait des questions. La jeune femme se leva en levant la main.


    -Moi, Monsieur le colonel, j’en ai une. Je vais commencer par me présenter, Colonel Serenity Sullivan, enfin ex, vu que je me suis engagée dans un nouveau programme. Bizarre, Sullivan rime un peu avec Sully, vous ne trouvez pas. Ah, je n’ai pas fini. Je suis le chef de ce programme. Mais venons à ma question, vous êtes chargé de faire qu’aucun problème n’arrive, pas de nous surveiller comme des enfants, donc aucune perte élémentaire, mais la terre nous laisse toujours libre dans nos agissements.


    Elle baissa le bras en faisant semblant de tirer Monsieur Edward Reversy avec les mains. Un geste complètement débile et enfantin, c’était cependant parfait pour ce qu’elle allait rajouter. Ses bras à la fin finir par se croiser.

    -Ne mettez pas la faute sur les Na’vis. L’ancien chef, Monsieur Quadritch ne vivait plus qu’avec un mot : survivre. Et cela, n’est pas nécessaire, vu que nous avons de super marines. L’ancien chef de sécurité avait décidé de lancer une offensive, de faire un génocide. Jake Sully n’a fait que répondre à la diplomatie pour éviter un massacre. Une perte atroce dans les deux parties. Vous n’êtes pas d’accord ? Si les humains n’avaient pas ouverts les hostilités, c’est perte aurait pu être négligé, vous ne le pensez pas ? Donc notre mission commun est d’éviter tout affrontement dans les prochains temps avec les na’vis.

    Elle lui fit un petit sourire, du coin de la bouche, sachant qu’il y avait plusieurs possibilités de réponse. Celle a la quelle, Serenity s’attendait était de la ridiculiser et de la mettre à bas à son tour. Ce n’était pas une guerre, c’était juste une sorte d’avertissement pour dire qu’elle détestait qu’on touche à ses affaires. Pour l’instant ces affaires, c’était la faune, la flore, les Na’vi et Eywa.

_________________

« Une multitude de danger vous attendent
sur Pandora, mais les plus gros risque que
vous prenez, c’est de l’aimer un peu trop. »

De Dr Grace Augustine.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Reversy
    * Chef de la Sécurité .

avatar

Messages : 30
Copyright : © Obsession27
Age : 27
Localisation : France
Date d'inscription : 22/12/2009

* I D E N T I T É
Level :
15/100  (15/100)
Bloc-Notes :
Relations :

MessageSujet: Re: L'arrivée des Marcheurs de Rêve.   Ven 25 Déc - 21:17

Peu accoutumé à ce qu’on l’interpelle, par habitude de ses subordonnés, Raversy fut légèrement surpris par l’audace de son interlocutrice. Mélangeant opinion stratégique, idéologiques ou encore des idées sur la nouvelle organisation, il ne savait que faire ou plutôt que dire, lassé de tant de sentiment. Il prit acte en répondant sur un ton volontairement froid et distant, impénétrable pour ceux qui ne le connaissaient déjà depuis longtemps :

« -Mademoiselle Sullivan, si vous aviez daigner vous consacrer autant à vos animaux qu’à l’exigence de ponctualité vous auriez probablement pu faire valoir vos arguments de manière plus crédible.

Concernant vos opinions sur les stratégies précédemment menées disons que je ne les partage pas ; passant outre, sachez que désormais ces questions ne sont plus de votre fait et qu’elles ne sauraient être contredite selon le principe de discipline que vous semblez avoir oublié.

Les questions concernant votre statut méritent réponse : vous avez tout à fait raison ; votre autorité, ou du moins son semblant, ne sont pas de ma compétence et je me garderais bien de m’y intéresser plus avant.

Il n’est bien entendu pas question de vous, comment dites vous… "surveiller comme des enfants", pas que je ne juge pas cela nécessaire mais du fait des ordres que j’ai reçu. A ce titre le Sergent Andrews, ici présent, n’est pas là pour cela mais uniquement pour vous protéger, de même que les locaux que je met à votre disposition et qui sont sous ma constante protection et celle de nos, qu’elle était encore votre expression… "super marines". »


Il avait prononcé sa réponse à la manière d’un administrateur demandant un document, sans aucune émotion, mis à part peut être pour reprendre les propos de la jeune scientifique.
D’un air cette fois lassé il reprit :

«-Quelqu’un souhaite-t-il encore débattre de choses qui ne dépendent pas de lui, peut être de la forme du soleil ou de la couleur des plantes… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serenity Sullivan
    * Administratrice & Marcheuse du Rêve .

avatar

Messages : 149
Copyright : © Serena L. & Hysteriatic
Age : 27
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 20/12/2009

* I D E N T I T É
Level :
5/100  (5/100)
Bloc-Notes :
Relations :

MessageSujet: Re: L'arrivée des Marcheurs de Rêve.   Sam 26 Déc - 0:06

    Son regard s’était posé sur ce petit chef, qui sous-estimé son programme adoré. Était-elle complètement cinglée ? Vous savez comme ses savants fous ? Bon elle n’était pas une scientifique, mais une simple marine, c’est ça ce qu’elle était ! Son petit regard perçant le fixé. Son but était de faire comment dire flanché le colonel qui était devant elle, le faire déstabilisée, comme à chaque fois qu’elle le verrait pourquoi ? Oh, pour être drôle ? Non, bon d’accord, elle avait un but bien précis. Une bonne petite relation, pourquoi elle faisait de sorte qui se sente mal ou ne sache pas comment réagir ? Parce que c’est une femme incontrôlable et déroutante. Elle allait peut-être jouer des fois des petits rôles, mais ce sera pour le bien de son programme qui doit montrer ses preuves.

    Le cher colonel reste de glace face à sa petite irruption. Ce fut son impression, comme si il y avait un balai dans les fesses. Rho Serenity, soit un peu plus gentille. Un sourire reste dessiné sur ses lèvres. La jeune femme s’assit sur sa chaise avec les mains qui se tenait jouant avec les pousses, à tournicoti-tournicota. Ses jambes se croisèrent. Elle écouta son petit spetch, comme elle l’avait fait. Tiens, un militaire qui savait parler, pour une fois, cela ne la surpris pas vu qu’il avait choisi une personne comme elle ? Bon au moins, on n’avait pas une personne comme Quadritch. Vous imaginez : survivre, survivre, survivre et, encore une fois, survivre. N’espérant pas que ce chef aille lui mettre une balle et qu’elle meure comme Grace, c’était une pensée assez surprenante.

    La parcours fait par Grace Augustine, resterait gravée dans sa tête. Son but était de reprendre son travail et de refaire des relations qu’ils avaient fait avec les Na’vis. Une chose bien difficile vue que l’armée avait, comment dire fait une sorte de génocide. Ce fut une chose que devait se passer.

    Le colonel réagit à ce qu’elle s’attendait, pour l’envoyer balader au septième ciel. Oh, cela était juste un simple jeu de mot. Parce qu’elle avait en face d’elle, sur le moment, était un homme froid, mais était-ce juste une image, voir une illusion qui voulait donner ou juste une barrière. De toute façon, la jeune femme n’était pas là pour faire une analyse du personnel qui était sur Pandora, mais pour son cher projet adoré. Je pense que vous l’aurez compris avec le temps.

    Quand il avait fini de parler, il demanda s’il y avait d’autres questions avec la faune et la flore qu’elle devait faire, enfin c’était peut-être une métaphore pour parler de météo ? Enfin, juste pour la mettre en place, bon, elle avait d’autres choses à faire.


    □ Excusez-moi encore de vous déranger, mais je voulais juste rajouter, que ce que vous appelez animal. Et une avancée génétique de notre planète. Bon sur Ce, si vous avez une information vraiment intéressante, vous serez ou me trouver, parce que comme vous l’avez dit: on est en sécurité.

    La jeune femme se leva énergique, se fichant si elle se ridiculisait ou pas. Si personne ne lui tenait tête, comment réagirait-il bien ou mal ? Elle jouait avec le feu, mais elle adorait ça. Enfin, elle regarda le sergent Andrews, lui faisant un coup d’œil.

    □ Envoyez moi le Sergent Andrews, il est plutôt pas mal, sur ce peut-être à toute à l’heure, si des choses ne jouent pas.

    Un rire cristallin sortit de sa gorge, de toute façon. Serenity ne pourrait pas causer avec lui sur des circonstances comme ça. Si elle était venue. C’était parce qu’elle pensait que leur projet allait être mis en avant peut-être. Mais non, c’était pour nous faire un discours, comme elle en avait entendu des centaines de fois, comme elle l’avait dit. Serenity se sentait de toute façon en sécurité avec les marines, ces camarades. Elle se leva pour partir de la pièce avec de grandes enjambées. Son sourire s’effaça en sortant de la pièce. Peut-elle reviendra-t-il quand elle verra les avatars ?

_________________

« Une multitude de danger vous attendent
sur Pandora, mais les plus gros risque que
vous prenez, c’est de l’aimer un peu trop. »

De Dr Grace Augustine.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Reversy
    * Chef de la Sécurité .

avatar

Messages : 30
Copyright : © Obsession27
Age : 27
Localisation : France
Date d'inscription : 22/12/2009

* I D E N T I T É
Level :
15/100  (15/100)
Bloc-Notes :
Relations :

MessageSujet: Re: L'arrivée des Marcheurs de Rêve.   Sam 26 Déc - 20:43

La réponse s’était faite emportée et vague, à dire vrai le vague suppose au moins une vague forme d’idée, or Raversy douta fortement que ce fut le cas.

« Pire que tout » concluait-il. Il avait pourtant espéré voyant un ancien officier que la directrice du programme partagerait certaines de ses vues ou au moins certaines de ses craintes concernant ceux qui peuplaient cette planète maudite par deux fois. Mais non c’était semble-t-il tout le contraire ; une forte tête, tout mais pas un tel caractère, non seulement le programme lui échappait, du moins en partie mais en plus les Marcherèves devaient désormais être considéré comme instables.

Il fallait néanmoins conclure devant les autres membres du programme :
« -Bien je crois que chacun a pu s’exprimer, peut être un peu trop d’ailleur. Transmettez mes vœux de prompt rétablissement au docteur Sullivan le voyage semble l’avoir quelque peu éreinté. Sur ce je serais dans mon bureau bâtiment 4 si d’aventure certains comportements devaient m’être rapportés pour la bonne sécurité de ce lieu. Je vous remercie de votre attention ».

Il sortit flanqué des gardes qui l’accompagnaient, Andrews restant accomplir sa mission ne les suivi que quelque mètres, la gène se lisait sur son visage et il interpella discrètement le colonel :
« -Monsieur, pardonnez moi mais le rôle que vous me donnez… » il n’était pas accoutumé aux usages d’officier, préférant d’ordinaire parler directement, les mots lui manquaient :

« Enfin mon colonel je suis pas passé par toutes ces épreuves pour être nommé gardes chiourmes auprés des blouses-blanches!

Le colonel connaissant le sergent savait qu’il ne s’agissait pas là d’un caprice :
« -Je sais, la mission vous pèse, et croyez moi vos services seront récompensés mais j’ai besoin d’un homme de confiance auprès d’eux. Vous êtes un des rares à en être revenus et votre loyauté comme votre connaissance profonde de qui est l’ennemi seront très utiles. »

Il reprit emportant le sergent à l’écart de sorte que personne n’entende :

« -Méfiez vous de mademoiselle Sullivan, elle n’est pas du sang des traitres mais semble être des plus lunatiques, et nous ne connaissons que trop les dangers de l’imprévisible. Je veux que vous sachiez tout sur tout. Restez non pas auprès d’elle mais au centre de la salle de liaison, là ou ils prennent cette forme contre-nature. Rien ne se passera sans que ce ne soit visible dans ce lieu. N’oubliez pas que si son autorité sur le programme est effective, les locaux, les marines, les scorpions et tout ce qui touche de prés ou de loin à la sécurité dépend de moi. Vous n’obéirez qu’à moi et ne quitterez votre poste que sur ordre écrit de ma main si urgence il y a. Me suis-je bien fait comprendre Lieutenant?

-Oui mais je ne suis pas lieutenant monsieur.

-Vous l’êtes maintenant, félicitation! »

Sur ces mots le colonel, laissant andrews à ses émotions, repartit en direction du Bâtiment 4.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'arrivée des Marcheurs de Rêve.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'arrivée des Marcheurs de Rêve.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]
» Zorro est arrivée... sans se presser.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AVATAR :: * P A N D O R A . :: 
[[. L'Enfer.
 :: [. Les anciens laboratoires.
-
Sauter vers: