« Posez pied sur Pandora... »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des retrouvailles mouvementées [libre + Vayaloko]

Aller en bas 
AuteurMessage
Strateeg
    * Chasseur .

avatar

Messages : 5
Age : 30
Localisation : toulon
Date d'inscription : 26/12/2009

* I D E N T I T É
Level :
0/0  (0/0)
Bloc-Notes :
Relations :

MessageSujet: Des retrouvailles mouvementées [libre + Vayaloko]   Dim 27 Déc - 22:01

* La rumeur d'une nouvelle arrivée de cranes rasés c'était confirmé par l'apparition de quelques uns de ces "animaux" dans les secteurs les moins denses de la foret. La question qui se pose alors c'est pourquoi? Pourquoi sont-ils revenue? Je sais maintenant que ces marcheurs de rêves n'ont pas vraiment de conscience collective, et que chacun de ces individus est potentiellement un ennemi ou un ami. Mais je croix que les amis potentiels sont nettement moins nombreux que les ennemis avérés. Ils ont assez fait de dégats pour que je les considère comme dangereux au premier abord. Je ne ferait donc aucune distinction entre les "Hommes". Pas de pitié!, En ont-ils eu eux, lorsqu'ils ont abattu notre maison? Certain me diront que notre peuple a été sauvé par un humain. Mais combien sont-il comme lui? Une poignée? moins? *

* Aujourd'hui, nous savons nous défendre contre le dangé qu'ils représentent. Sacrifiable... c'est ainsi que je les appèlerai, ces hommes qui n'ont rien demandé, tout comme mes parents le furent... sacrifier... *


Le soleil vien de ce lever sur cette partie de Pendora. Mais peu importe, Strateeg n'as plus vraiment la notion de journée depuis la chute de l'arbre. Alors, Il ère dans la foret en espérant croiser un "homme" à tué, ou son frère disparue lors de la grande bataille. Mais la vengeance est telle qu'un humain le satisferai certainement plus que des rencontres émouvente avec le dernier membre de sa famille. D'ailleur en voila trois, juste sous Strateeg... Il est là, sur une branche d'un des grand arbres vers quinze metre de haut. Il a pris conscience que les armes qu'ils utilisent rendent négligeable les siennes dans un affrontement directe. Du coup, il apprend a se fondre le plus possible dans le paysage de la foret pour les prendre a revers, sans qu'ils n'aient le temps de réagir et de prendre leurs armes. Car si jamais, ne serait-ce qu'un seul d'entre eux, arrive a prendre son arme, Strateeg, n'aurai que deux solution : fuir ou mourrir. Il attend donc, perché sur sa branche, le dos collé au tronc de l'arbre, son corp entier recouver d'une teinture de la même couleur que ce dernier. Les trois hommes marches, lentement, leur sens éveillés, les armes en main, scrutant tout autour d'eux les moindres mouvement de buisson suspect. Ils avancent lentement et passent maintenant juste en dessous de Strateeg, marchant d'un pas lourd de sens, comme si chacun d'eux allé déterminer leur survie ou non. Et ils ont raison...

Strateeg tourne tout les sénarios possible dans sa tête tout en fléchissant ses genoux pour sauter à l'attaque. Le sénario est choisi. D'un geste lent et serein, il empoigne deux de ses flèches rangées dans son dos et les ramène sans trembler et avec précision dans les encoches de son arc. L'arc bandé à son maximum, l'attaque est fin prête. Strateeg saute...

Dans une bourrasque d'air, ses pieds se décolent d'un mouvement fustif et a peine perceptible de la branche sur laquelle il était, fesant tomber un peu de mousse verte qui s'envole avec la prise matinale. Les yeux rivé sur ses ennemis, il attend d'être au sommet de son saut pour décoché. Sa y est. Il décoche.

Les deux fleches fendent l'aire dans un sifflement légé, mélodie de la mort qui frappe sans prévenir... Il lache son arc avant même que les deux premiers ennemies ne soit a terre et met la main sur son couteau de survie. Deux bruits, ne fesant qu'un, ceux de la prise de conscience trop tardive de la fin qui approche. Le cerveau met quelques instant avant de se rendre compte des dégas qu'il a subit. C'est pour cela que les deux hommes ont le temps de se regarder avant de mourrir. Leur muscles se relachent lentements à l'unisson et leur corp dans une harmonie macabre chutent avec toute la lourdeur de leur apparure en metal. Strateeg atterie sur le sol avec toute la souplesse qu'un Na'vi peu avoir. Le légé bruit de sa chutte couvers par celle des deux premières victimes. Et d'un mouvement rapide, il tir son couteau de la main droite et se rue sur son ennemie d'un même geste. Mais le troisieme homme n'est pas un simple soldat...
Le rythme de la course de Strateeg est rapide et sec. Mais malgret cela, l'homme a eu le temps de se retourner et son arme est déjà braqué solidement sur le Na'vi qui stop nette sa course. Les deux etres se fix dans le calme de la foret. Chacun strutant l'autre afin de prévoir ses futures mouvements. Les secondes s'écoulent... et la mort arrive...
Strateeg a fait l'erreur de sous-estimer l'un de ses adversaires. Sa vie appartient maintenant à l'humain. Les yeux fixés sur son doigt qui est pres a appuyer sur la gachette. L'arc retomba sur le sol. Un tire se fait attendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Reversy
    * Chef de la Sécurité .

avatar

Messages : 30
Copyright : © Obsession27
Age : 27
Localisation : France
Date d'inscription : 22/12/2009

* I D E N T I T É
Level :
15/100  (15/100)
Bloc-Notes :
Relations :

MessageSujet: Re: Des retrouvailles mouvementées [libre + Vayaloko]   Dim 27 Déc - 22:27

HRP// Dans la mesure ou il s’agit d’un homme que je « commande » je peux répondre pour livrer ses impressions et ses réactions (avec autorisation de l’admin). Je poste donc une réponse dés que possible.//HRP

Ce n’était pas avec une certaine appréhension que le caporal Prazek avait accepté de diriger une mission de reconnaissance dans la forêt profonde. Il ne s’agissait d’ailleurs pas d’une reconnaissance stricto sensu, du moins pas au sens ou l’entendait un homme de sa trempe. Escorter des biologistes au cœur d’une zone Na’vi ne l’enchantait pas trop, surtout pour ramener des plantes! Ayant étudié un certain nombre d’années il savait que la recherche et la découverte étaient passionnantes, mais tout de même risquer la vie d’une escouade pour cela!
« Enfin bon » se disait-il, « un marine obéit aux ordres ». La discipline il l’imposait à ses hommes alors pourquoi pas à lui-même, de toute façon, il était là maintenant alors autant faire avec.

Le scorpion les avait déposé dans un petit espace vierge aménagé à coup d’explosif et le périmètre de sécurité avait vite été établit autour des « sujets d’études ».
« Deux fougères et trois géraniums » se disait le caporal progressant dans cet espace encore vierge qui s’offrait à lui.

S’éloignant quelque peu avec deux hommes de sa section ils avaient été sournoisement attaqués par un des autochtones, silencieusement, tel un animal avant d’attaquer sa proie il avait du les épier longuement avant d’attaquer. Décrochant ses flèches il avait abattu ses deux hommes le laissant seul. Bien heureusement ses réflexes de survie ne l’avaient pas trahis et il se retrouvait son ennemi en joug, ses supérieurs donneraient cher pour un ennemi capturé.
Hurlant pour qu’il ne bouge pas, il supposait que son ennemi ne comprenait pas sa langue, il tachait donc de se faire menaçant plus par la force de sa voix que par le propos :

« -Ne bouge pas! Sale bête on t’fera payer ca! » Il tenta ainsi de lui tirer dans le pied pour s’en saisir plus aisément, faisant retentir le son de son arme.


Dernière édition par Edward Reversy le Dim 27 Déc - 23:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vayaloko

avatar

Messages : 3
Age : 27
Date d'inscription : 26/12/2009

* I D E N T I T É
Level :
0/0  (0/0)
Bloc-Notes :
Relations :

MessageSujet: Re: Des retrouvailles mouvementées [libre + Vayaloko]   Dim 27 Déc - 22:44

*Les hommes...Ces envahisseurs venuent d'une autre planète...Ayant oublié se que le mot respect signifi. Pourquoi notre planète, pourquoi cette endroit en particulié...Tant de questions dont les réponses n'arriveront que dans longtemps, très longtemps. Après leur défaite, ils n'ont pas compris que nous pouvions repousser leurs attaques si nous y mettons force et volonté. Mais en reste t'il aux survivants ? Je ne crois pas. Malheureusement, ce n'est que grâce à l'aide de notre divinitée que nous avons gagné cette bataille. Mais sera t'elle présente lors de la guerre qui sélera le destin de notre peuple ? J'en doute fort...Mais j'espère en tout cas que ceux de mon peuple on retenu la leçons, et que la prochaine fois, ils ne feront pas les mêmes erreurs. Notre point faible a était le combat terrestre plus que le combat aérien, même si dans se domaine aussi, sans l'aide de notre divinitée, nous aurions failli. Aucune des races que j'ai croisé n'a compri la chose essentiel qui pour moi, est la clée de la reussite du combat. Avant de vouloir maitriser le combat aérien, maitrisons donc le combat terrestre. Nous chevauchons sur de belles bêtes, mais elles ne sont pas assez puissante face à cette race sans scrupule qui ne va pas hésiter à nous attaquer encore et encore jusqu'à se que nous lachions prise. Durant cette bataille, j'ai reussi à aprocher des bête énorme qui pour une fois, nous aidées à survivre face à l'énemi que nous avions en commun. Si je les ai aproché une fois, je peux le faire une deuxième fois pour peut être, en faire une de mes montures. Mais si je le fais, ma vie sera durant chaque seconde, remise en question. Mais je pense que c'est le prix à payer pour pouvoir être assez fort pour défendre mes terres, et celle de mon peuple qui c'est grandement affaibli lors de cette bataille ou j'ai d'ailleur perdu mon père et ma mère, mort sous l'ecroulement du grand arbre. Et mon frère...Je ne sais même pas se qu'il est devenu. Mort, vivant, je ne sais pas, mais certain mon dit qu'ils avaient croisé un Na'vi me ressemblant énormement. Peut être est ce mon frère, ou simplement l'image de mon père courant pour echaper à la descente rapide du grand arbre. Seul se que je vois est réél. Si je ne le vois pas, pour moi il est mort. De faux espoires en ces temps très dur ne fera que m'affaiblir mentalement. Et je n'ai pas besoin de sa au jour d'aujourd'hui. Je vais continuer à rodé autour de notre camp principal pour protéger mon peuple contre des humains qui auraient perdu la raison, et qui voudraient s'attaquer à mes familles Na'vi. Mon peuple est pacifique, et ne tue que par nécessité, mais tuer ces hommes sont un tel plaisir...Il ne sont même pas au niveaux des plus mauvaises bêtes de notre planète. Ils sont en dessous de tout. Ils ne font même pas partis de la chaine alimentaire. Ils sont inutiles à notre survi, et la mette au contraire, en danger. Peut être que je vais en croiser dans quelques minutes...*

A peine avait il terminé cette phrase dans sa tête, qu'il entendit un bruit plutôt bizarre venant d'un endroit légérement plus lointain que celui où il se trouvais. Il aperçu un peu plus tard, un Na'vi tirant des flêches en direction d'un groupe d'humain. Il en toucha 2, mais il semblé que les humains étaient au nombre de trois. Et sa vue ne lui avait pas fait défaut, car en effet, ils étaient trois au commencement, mais seulement deux avaient été abattus. A se moment là, il a décidé de courir vers le Na'vi au cas où il aurait du mal, à cause du troisième homme. Après avoir avoir aproché le lieu de la petite bataille, il vit un face à face entre le Na'vi et l'humain. Malheureusement, l'homme semblait avoir l'aventage grace à son arme, appelé, fusil. En voyant cela, Vayaloko mit la main sur son canif disposé sur son torse. Il l'enleva de son etuit, et d'un coup rapide, l'envoya vers l'arme de l'homme. Au moment ou le canif toucha le fusil énemi, un tir fut décoché par celui ci. L'arme tomba ensuite par terre, et un grand silence se fit entendre. La question était si oui ou non, la balle avait touché le Na'vi. Mais pas le temps de verifier, l'homme commencait à mettre la main a la poche pour récuperer un pistolet plus petit que le précédent. Mais l'oeil de Vayaloko aperçu cela. Il courus vers l'homme et durant un saut en sa direction, il prit dans ses deux main, les deux double lames qu'il avait dans le dos, et en attérissant, il plenta ses deux armes dans le cou de la bête humaine qui avait tenté de tuer un Na'vi de son peuple.
Ensuite, Vayaloko releva la tête qu'il avait en direction de l'homme à terre, pour voir le visage du Na'vi qu'il avait sauvé d'une mort certaine. Mais quelque chose d'etrange se passa...Se visage ne lui était pas inconnu. Il lui rappelé son enfance, les bons moments passé avec sa famille. Et tout sa était normal, puisque le Na'vi qu'il avait en face de lui, n'était autre que...Son frère...


Dernière édition par Vayaloko le Dim 27 Déc - 23:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Strateeg
    * Chasseur .

avatar

Messages : 5
Age : 30
Localisation : toulon
Date d'inscription : 26/12/2009

* I D E N T I T É
Level :
0/0  (0/0)
Bloc-Notes :
Relations :

MessageSujet: Re: Des retrouvailles mouvementées [libre + Vayaloko]   Lun 28 Déc - 22:35

* mmm... qu'es que...*

Le regard flou, un mal horrible a l'épaule gauche... Strateeg pose sa mains droite sur le sol pour se relever... Mais trop faible, son bras lache. La tête lourde, a moitier dans le comma, son corp se met a tomber. Un bras se glisse soudainement sous sa nuque juste avant l'impact...

"tu ne crains plus rien..."

Cette voix... Il la connait bien, même très bien. Les yeux encores a moitier ouver, son frère est là, qui lui a sauvé la vie. Ses yeux se referment lentement...
Le vent qui était devenue plus fraie le soir venant, se fofile et remonte doucement sur le dos de Strateeg qui lui fait reprendre conscience. Un trou dans la memoire. Puis soudain, des images qui lui fond se réveiller en sursaut, metant sa main au foureau qu'il ne trouve pas. Affolé, il parcours rapidement autour de lui tout en étant encore assie. Mais avant même de trouvé quoi que ce soit il apperçois ce Na'vi, dos a lui, face à une plante lumineuse, en train de manger. Strateeg se met a froncer les sourcil, comme pour essailler de se souvenir de quelque chose qu'il sait d'important mais oublié. Sa y est. Il se souvient...

Strateeg encore sonné : "... Vayaloko... c'est toi?, dit-il d'une voix un peu fatigué et hesitante, c'est bien toi?"

Il veut se lever et faire exploser sa joie, mais il se fait rattraper par la douleur de son épaule. Il regarde sa blessure qui a été soigné avec des bandage et une sorte de mixture brune... Il releve la tête et se remet a fixer le dos de ce Na'vi en attendant impatiament une reponse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des retrouvailles mouvementées [libre + Vayaloko]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des retrouvailles mouvementées [libre + Vayaloko]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée costumé, et sans doute mouvementée~ [LIBRE]
» Des retrouvailles mouvementées [Pv William]
» •Des retrouvailles mouvementées...
» Retrouvailles mouvementées [PV Isia]
» Retrouvailles légèrement mouvementé...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AVATAR :: * P A N D O R A . :: 
[[. La Forêt.
-
Sauter vers: